Sélectionner une page

Il est généralement acceptable de boire de la tisane pendant la grossesse ou l’allaitement, à condition d’en limiter la consommation à 2 tasses par jour. N’oubliez pas que les tisanes sont des infusions de plantes, racines, graines et fruits, et de ce fait, certains mélanges n’ont pas que des effets bénéfiques. Il est donc conseillé de demander à votre médecin ou à votre sage-femme ce que vous pouvez boire sans danger.

A propos des tisanes pour les femmes allaitantes ou enceintes

De nombreuses femmes choisissent de boire une tisane pour soulager les symptômes gênants lorsqu’elles sont enceintes ou qu’elles allaitent. Certaines boissons infusées (avec ou sans théine) prétendent apaiser un ventre dérangé, vous calmer si vous êtes anxieuse, préparer votre utérus pour l’accouchement ou vous aider à dormir. Certaines recettes sont préparées spécialement pour la grossesse et prétendent aider à traiter des complications comme la pré-éclampsie et à préparer votre corps à l’accouchement.

Les tisanes sont préparées à partir de racines, de baies, de fleurs, de graines et de feuilles de plantes. Contrairement au thé noir ou vert, elles ne contiennent pas de théine (cousine de la caféine). Si l’on en trouve plein les supermarchés, les meilleurs au niveau qualité (et goût) sont ceux en vrac dans les brûleries ou boutique en ligne comme Camelyne.fr

Les tisanes sont-elles sans danger pendant la grossesse et l’allaitement ?

La plupart des tisanes proposées dans le commerce devraient être sans danger pendant la grossesse et l’allaitement, à condition que vous les buviez avec modération. Même si les tisanes contiennent des ingrédients naturels, cela ne signifie pas qu’elles sont nécessairement sans danger. Que les mélanges soient en vrac ou en sachets de supermarché, la quantité exacte de chaque ingrédient varie toujours un minimum. Bien sûr, ce n’est pas du simple au double, mais cela varie et influe autant sur les goûts que sur les bienfaits. Si vous n’êtes pas sûre de votre santé ou de telle recette de tisane, il vaut mieux demander l’avis à votre médecin traitant. Ceci étant dit, boire 1 tasse par jour de telle ou telle variété ne va pas tout bouleverser non plus. On parle de tisane, de thé, de rooibos, ce ne sont pas des produits miracles.

Boire 2 ou 3 tasses de tisanes, différentes ou non, chaque jour, apporte beaucoup de bonnes choses pour le corps et l’esprit. S’il s’agit de thé, il convient de se limiter à 1 ou 2 tasses à cause de la présence de théine. La quantité maximale fixée par les médecins est de 300 mg par jour, et 200 mg pour femme enceinte ou allaitante. Le rooibos ne contient ni théine ni caféine. Vous pouvez en boire 3 tasses les yeux fermés (enfin, façon de parler…)

Boire de la tisane en toute sécurité pendant la grossesse et l’allaitement

Le meilleur conseil est de ne boire que deux ou trois tasses de tisane par jour. Comme les différents thés contiennent des ingrédients différents, le fait de mélanger les saveurs et de boire différents types de thé à des jours différents limitera les substances auxquelles votre bébé est exposé. Ne buvez pas continuellement la même tisane tout au long de votre grossesse.

Si vous allaitez, surveillez votre bébé pour détecter tout effet secondaire inhabituel. Si vous remarquez quelque chose qui vous inquiète, parlez-en à votre médecin ou à l’infirmière de la santé maternelle et infantile.

Il est toujours bon de vérifier avant de prendre des herbes pendant l’allaitement, surtout si vous prenez également des médicaments sur ordonnance.

Quelles tisanes choisir pendant la grossesse et l’allaitement

En règle générale, choisissez des thés qui sont faits à partir de fruits et d’herbes que vous utiliseriez en cuisine. Ne faites jamais votre propre tisane à partir de plantes que vous avez récoltées pendant votre grossesse ou votre allaitement.

De grandes quantités de certaines herbes peuvent éventuellement déclencher des contractions et augmenter votre risque de travail prématuré, ou elles peuvent affecter votre bébé.

  • Tisane d’allaitement : Mélange pensé pour le bien-être de la maman et du bébé, pour soulager les coliques du nourrisson, favoriser la digestion des deux, et pour favoriser la production de lait maternel.
  • Tisane pour femme enceinte : Les ingrédients de cette tisane sont sélectionnés pour calmer, soulager, détendre, et transmettre les bonnes choses à maman et futur bébé.
  • Thé à la menthe poivrée : La menthe poivrée est l’un des médicaments à base de plantes les plus utilisés pendant la grossesse. Des études ont montré qu’elle ne nuit ni à la mère ni au bébé, bien que vous deviez en éviter de très grandes quantités car elle peut favoriser les menstruations.
  • Thé aux feuilles de framboisier : Certaines femmes boivent du thé à la framboise au cours du dernier trimestre pour les aider à se préparer à l’accouchement. Il devrait être sans danger pendant la grossesse, mais certaines études ont montré qu’il peut stimuler les contractions, c’est donc une bonne idée d’être prudente pendant le premier trimestre.
  • Thé à la camomille : Une tasse de thé à la camomille avant le coucher peut vous détendre, mais encore une fois, essayez de ne pas en boire de grandes quantités. Il semblerait que cela puisse stimuler l’utérus ou entraîner des problèmes de circulation chez votre bébé.
  • Le thé vert : Le thé vert n’est pas une véritable tisane. Il contient de la caféine, vous devez donc limiter la quantité que vous buvez pendant la grossesse et l’allaitement.
  • Le thé au gingembre : Le gingembre peut aider à soulager les nausées. Il doit être consommé avec modération pendant la grossesse ou l’allaitement.
  • Thé à l’églantier : Il n’y a pas assez d’informations sur le thé d’églantier pour savoir s’il est sans danger pendant la grossesse ou l’allaitement.
  • Thé au pissenlit : Il n’y a pas assez d’informations sur le thé au pissenlit pour savoir s’il est sans danger pendant la grossesse ou l’allaitement.
  • Thé à la sauge : Vous pouvez utiliser de la sauge dans la cuisine, mais vous devez éviter la sauge sous forme concentrée pendant la grossesse. On a établi un lien entre la sauge et les fausses couches et l’hypertension artérielle.
  • Thé au persil : Évitez le thé au persil pendant la grossesse. Si vous en buvez en grande quantité, cela peut augmenter votre risque de fausse couche et affecter le développement de votre bébé.